Livraison offerte dès 69€ à domicile

La pêche du sandre en rivière

La pêche du sandre en rivière Conseils I Pacific Pêche

La pêche du sandre en hiver est certainement l'une des pêches les plus intéressantes dans la recherche de nos carnassiers occidentaux. Ce dernier est en effet souvent considéré comme capricieux et lunatique, ce qui ne favorise pas sa capture.

La pêche du sandre du bord en rivière

Si vous recherchez le sandre du bord, le choix du spot est dans un premier temps primordial. Afin de le cibler au mieux, nous vous conseillons de pêcher dans les contre-courants, aux abords des piles de ponts ou bien à l’entrée des baies. Tous les endroits où les sandres peuvent chasser en utilisant au minimum leur énergie.

 

Une des meilleures manières de pêcher ce type de spot est le linéaire. Le matériel doit être spécifique. Il vous faudra vous munir d’une canne longue (entre 2,30 m et 3 m) afin de contrôler parfaitement la dérive de votre leurre dans le courant. Le but étant de le faire planer au-dessus du fond en le touchant le moins souvent possible. Le grammage de votre tête plombée (entre 3 et 14 g) et sa forme (tête ronde ou tête pointue) sont très importants en fonction de la profondeur mais aussi de la force du courant. La clé de la réussite de cette pêche est d’associer tous ces facteurs pour un maximum de bons résultats.

 

La deuxième possibilité est de pêcher en drop shot, toujours avec une canne longue, les amortis et les contre-courants. L’avantage de cette technique par rapport au linéaire, c’est que le leurre évolue toujours à la même distance du fond. Deuxième avantage, le montage risque moins d’accrocher des obstacles comme du bois mort, ou les abords des structures, car le leurre est décollé du fond à 100% du temps. Et si vous décidez de mettre un hameçon texan wide gap sur votre leurre, au lieu d’utiliser un hameçon spécial drop shot, vous réduisez encore les chances de perdre votre montage dans les obstacles.

Conseils pour la pêche du sandre en rivière I Pacific Pêche

La pêche du sandre en bateau à la rivière

La pêche en verticale est très souvent la meilleure en bateau l’hiver. Lorsque la température de l’eau est inférieure à 9°C, les boules de poissons fourrages se forment de manière très serrée et sont donc très visibles grâce aux échosondeurs. Il vous faudra en être équipé pour rechercher ces concentrations de fourrage de manière efficace.

 

Pour les trouver facilement, recherchez les plateaux et les zones de calme. Si le courant est fort, voir même pendant une crue, n’hésitez pas à chercher en eau peu profonde (moins de 3 m). Lorsque vous les avez trouvés, dites-vous que généralement les sandres ne sont guère très loin. Et s’ils sont présents, c’est qu’ils se nourrissent.

 

Il faudra adapter la taille de son leurre en rapport avec la taille des proies potentielles présentes sur « la strike zone ». La couleur et la forme ne seront que secondaires dans ce cas précis. Mais il ne faudra pas non plus les négliger pour autant. Ce qui va être complexe au départ, c’est de savoir si les sandres répondent mieux en remontant le courant ou en le descendant. Est-ce qu’il faut faire une dérive contrôlée au moteur électrique ou bien une dérive naturelle ? Il faudra tout tester pour trouver la meilleure option de pêche.

 

Pour pratiquer la verticale, nous vous conseillons des cannes courtes, afin de ne pas avoir trop de poids vers l’avant, et pour que le ferrage soit efficace, vu que le leurre est à 90 degrés sous le bateau. Il vous faudra aussi une canne résonante. Dans cette pêche, les touches peuvent être infimes, et il vous faudra ferrer au moindre doute pour ne pas rater le poisson. Dans le cas où les sandres sont tatillons, un triple voleur sera nécessaire sur l’arrière de vos leurres.