Livraison offerte dès 69€ à domicile et en relais colis

Voyage de pêche à Cuba

Pêche à Cuba I Pacific Pêche

Voyage de pêche à Cuba: conseils, techniques et poissons

Cuba est la plus grande île des caraïbes, situé à l’ouest des grandes Antilles, à la confluence de la mer des Caraïbes, du golfe du Mexique et de l’océan Atlantique. Longue de plus de 1230 km la grande île s’accompagne d’environ 4200 petites îles et îlots qui offre un terrain de jeux halieutique fantastique. Les jardins de la reine, parc national ou la pêche commercial est interdite est sans aucun doute l’archipel le plus réputé pour la pêche sportive. Cuba est un véritable paradis pour les moucheurs avec la possibilité de réaliser le grand slam : bonefish, permit et tarpon. Les passionnés du lancer trouveront également leur bonheur avec d’énormes carpes rouges pouvant dépasser 40 kilos. Cuba est une destination rêvée pour ceux qui souhaitent voyager en couple en combinant pêche et tourisme.

La saison de pêche à Cuba

Avec un climat typiquement tropical, Cuba est soumis à deux saisons principales : une saison sèche qui commence en novembre et se termine fin avril. C’est la période la plus favorable pour la pêche à Cuba. Une saison des pluies qui va de juin à début novembre avec des averses qui ne dure pas mais qui peuvent être violentes. Pêcher durant la saison des pluies est possible mais attention aux tempêtes tropicales surtout entre septembre et octobre.

Les espèces

Cuba offre une belle diversité de poissons avec : carpe rouge, carangue, barracuda, mérou, tarpon, bonefish, permit, thazard, coryphène, snapper, snook, marlin, wahoo, thon.

Les techniques

La pêche au lancer avec des poppers et gros stickbaits permet de cibler les carpes rouges mais aussi les carangues hippos et même de très gros mérous qui n’hésitent pas à attaquer en surface. Le jigging n’est pas la technique la plus populaire alors qu’elle donne d’excellents résultats. La traîne hauturière permet de cibler le marlin. Cuba accueil chaque année un tournoi international de pêche au marlin, compétition que le célèbre écrivain Ernest Hemingway a remportée à plusieurs reprises. Les flats à perte de vue sont une invitation au flyfishing avec comme cible le bonefish appelé macabi à Cuba. Le mythique permit que les guides locaux surnomme palometa est bien présent et représente le graal pour ceux qui viennent dans cette région des caraïbes. Le tarpon à lui seul mérite le voyage avec la possibilité de capturer des spécimens de plus de 100 livres.

La pêche au lancer

Pour exploiter les zones de faibles profondeurs, règne des barracudas et carangues, il faut prévoir un ensemble en 40-50 livres et différents types de leurres tel que poppers sans oublier les poissons nageurs. Pour cibler les carpes rouges, un équipement en 80 lbs sera nécessaire. Pour cette espèce, le plus gros poppers qui font un maximum de bruit sont à privilégier. Comme pour toutes les destinations ou l’on trouve de très grosses cuberas, les stickbaits coulants sont incontournables ils seront faire la différence lorsque les poissons ne montent pas en surface.

La pêche au jig

Le jigging n’est pas la technique la plus utilisé alors que de nombreuses espèces présentes à Cuba peuvent être capturés de cette manière. Mérous et cuberas implique de s’équiper avec un matériel solide avec une puissance de 60 lbs minimum et même 80 lbs si l’on souhaite jouer la sécurité.

La pêche à la mouche à Cuba

Un ensemble pour soie de 8 sera préconisé pour le bonefish tandis que pour le permit et le baby tarpon, un ensemble pour soie de 9/10 conviendra. La recherche spécifique de gros tarpons nécessite un équipement en soie de 11 et même 12.

Informations pour un voyage de pêche à Cuba

  • Langue officielle : Espagnol
  • Décalage horaire avec la France : -6h00
  • Climat : tropical
  • Monnaie : peso cubain
  • Santé : aucun vaccin n’est obligatoire