Livraison offerte dès 69€ à domicile et en relais colis

Monter et assembler son matériel de pêche

Conseils pour bien monter et assembler son matériel de pêche par les experts I Pacific Pêche

Assembler son matériel de pêche est une opération relativement délicate en particulier si l’on est néophyte.

En effet, le montage d’une ligne de pêche  varie selon la taille et l’espèce du poisson ainsi qu’en fonction de la technique de pêche employée. Bien entendu, des lignes de pêche déjà montées (prêtes à l’emploi) sont disponibles chez Pacific Pêche mais sachez qu’il est également possible d’effectuer ce montage de lignes soi-même.

Par le biais de cet article, les équipes Pacific Pêche vous donne les clés pour réussir à monter et à assembler vos premières lignes. Dans une première partie, nos spécialistes de la pêche reviendront sur l’anatomie d’une ligne de pêche. Ensuite, notre équipe vous guidera en détail dans le montage des différents constituants d’une ligne de pêche.

La composition d’une ligne de pêche

Avant de détailler le montage de chaque accessoire sur la ligne de pêche, les spécialistes Pacific Pêche vous rappellent les 5 éléments qui composent systématiquement une ligne de pêche :

  1. Le corps de ligne : généralement en nylon ou en fil tressé, le corps de ligne représente la base du montage d’une ligne de pêche puisqu’il fait le lien entre le bas de ligne et la canne à pêche,
  2. Le flotteur : occupant plusieurs fonctions, le flotteur avertit le pêcheur lorsqu’il y a une touche avec le poisson et soutient la ligne lestée de façon à ce qu’elle dérive naturellement,
  3. La plombée : également appelée lestage, la plombée a pour but d’équilibrer le flotteur dans l’eau tout en maintenant la ligne dans l’eau. Le pêcheur peut plomber sa ligne de plusieurs façons : plombs sphériques percés, plombs sphériques fendus, olivettes percées ou bien fendues. Selon la technique de pêche utilisée et la variété du poisson visée, les plombs seront répartis différemment : groupés, espacés à intervalles réguliers ou irréguliers, etc.,
  4. Le Bas de Lignes / Lignes Montées : avec une longueur moyenne de 15 à 40 cm, le bas de ligne se compose d’un fil en nylon très fin afin de ne pas attirer l’attention du poisson qui pourrait fuir. Il fait le lien entre la plombée et l’hameçon,
  5. L’hameçon : avec sa pointe affûtée, il permet de ferrer le poisson. Le pêcheur vient recouvrir la pointe de l’hameçon d’un appât (bouillettes, vers de terre, etc.) de façon à tromper le poisson et à le cueillir dès que ce dernier mangera l’appât.

Le montage des différents éléments de pêche

Composante essentielle de la pêche, la ligne de pêche doit être adaptée en fonction de la technique de pêche employée ainsi que du lieu de pêche (en mer, en rivière, sur un lac, sur un étang ou sur un canal) : choix du fil et de son diamètre, choix des plombs et leur grammage, sélection du flotteur, choix du bas de ligne ainsi que le choix de l’hameçon.

Monter le moulinet

Pour garnir le Moulinets de fil de pêche, Pacific Pêche vous présente une méthode simple et facile à mettre en œuvre notamment grâce à un nœud de type « Arbor ».

Ce nœud coulissant et auto-serrant est composé, en réalité, de deux demi-nœuds à la suite permettant au second d’empêcher le premier de glisser de la bobine. La réalisation de ce nœud « Arbor » donnera à votre ligne de pêche une dernière chance de remporter le combat face au poisson si la bobine de fil venait à se dévider (poisson tirant sur le fil ou recul important). La réussite de vos parties de pêche peut se jouer sur ce point !

Remplissez, en seulement 5 étapes, la bobine de votre moulinet en nylon :

  1. Commencez par réaliser un nœud au bout de votre fil de nylon et couper l’excédent de fil,
  2. Passer le fil autour de la bobine du moulinet,
  3. Réalisez, à nouveau, un nœud simple,
  4. Tirez sur le fil de pêche de façon à bloquer le premier nœud réalisé.
  5. Enroulez, à présent, le fil de nylon sur votre bobine tout en maintenant une certaine tension.

Si vous souhaitez plutôt pêcher avec du fil tressé, notre équipe vous conseille la méthode du backing. Le backing se compose de deux types de fil :

  • Le nylon qui vient au début de la bobine, fixé à l’aide d’un nœud Arbor,
  • La tresse, rattachée au nylon par le biais d’un nœud d’Albright ou autre (pensez à retirer l’excédent de fil).

Très utilisée par les pêcheurs à la mouche, cette technique de backing permet à la fois d’économiser de la tresse tout en apportant une certaine accroche du fil sur la bobine puisque la tresse a tendance à glisser sur la bobine.

Monter le flotteur et la plombée

Jouant le rôle d’indicateur de touche, le flotteur se compose de trois parties : l’antenne, le corps et la queue. Il existe deux sortes de flotteurs en fonction du type de pêche (mer, lac, étang, canal, etc.) :

  • Flotteur au corps trapu : plus imposant de par sa largeur, il est idéal pour pêcher dans les courants d’eau (en rivière, sur un canal ou dans un fleuve),
  • Flotteur au corps effilé : très allongé, ce type de flotteur est souvent utilisé dans les zones d’eau où le courant est faible, voire nul comme les lacs et les étangs.

Pour monter le flotteur sur votre ligne de pêche, il vous suffit de faire traverser le nylon de part et d’autre du flotteur. Ensuite pour régler la profondeur de pêche, vous avez la possibilité d’ajouter un élément de blocage comme un stop-fil ou un nœud d’arrêt.

Entre le flotteur et le bas de ligne, le pêcheur peut apposer une série de plomb dans l’optique d’équilibrer la ligne de pêche. Vous aurez recours à l’un des lests suivants :

  • Plombs sphériques percés ou fendus : disponibles en plusieurs grammages, ce sont les modèles les plus utilisés dans tous les types de pêche,
  • Olivettes percées ou fendues : ce type de plombs est davantage utilisé pour monter une ligne lourde dans le but de pêche en mer ou dans des eaux au fort courant.

Tout comme le choix du flotteur, la répartition des plombs sur le bout de votre ligne découlera de la zone de pêche dans laquelle vous vous trouvez (eau calme sans courant ou eau plus agitée) :

  • Sans courant : les plombs seront répartis à distances régulières, en groupe ou à l’unité, afin de pêcher petits poissons et poissons blancs sur un étang ou un lac,
  • Avec courant : les plombs seront ainsi rapprochés de façon à maintenir efficacement la ligne dans l’eau.

Pour accrocher vos plombs sur la ligne de pêche, vous aurez besoin d’une pince de serrage. Il est important de ne pas trop forcer en serrant le plomb sous peine d’endommager le nylon.

Monter le bas de ligne

Plus fin que le corps de ligne, le bas de ligne se caractérise par un fil de diamètre variant selon le type de poissons pêchés (CarpeSilureTruite, etc.). Le pêcheur préférera un bas de ligne 14/100 pour les gros poissons et un modèle 6/100 pour les poissons de faible envergure.

D’une longueur allant de 15 jusqu’à 40 cm, le bas de ligne est raccordé au corps de ligne par le biais d’un nœud appelé « boucle dans boucle ». À la fois simple et sûr, ce nœud de bas de ligne se réalise de la façon suivante :

  1. Commencez par réaliser le montage avec une boucle à l’extrémité des deux lignes (corps et bas de ligne),
  2. Serrez bien le nœud afin d’assurer son maintien,
  3. Ensuite, passez une boucle dans l’autre dans le but de lier les deux lignes entre elles,
  4. Enfin, passez l’extrémité du second fil dans la première boucle,
  5. À nouveau, serrez le tout et votre raccord est à présent terminé.

En optant pour cette technique de montage de bas de ligne, seul cette partie sera touchée en cas de rupture de la ligne. Vous n’aurez pas ainsi le besoin de recommencer toute votre ligne de pêche, il vous suffira de remonter seulement un nouveau bas de ligne.

Monter l’hameçon

Rattaché au bas de ligne, l’hameçon peut être soit à palette ou à œillet. Pour une meilleure discrétion dans l’eau, Pacific Pêche vous recommande de privilégier le premier modèle d’hameçon (hameçon à palette).

Il existe de nombreuses tailles d’hameçons. Cependant, une règle simple à retenir vous permettra de choisir l’hameçon approprié : « petit appât = petit hameçon, gros appât = grand hameçon ». En effet, l’appât doit à minima recouvrir la pointe de l’hameçon dans le but de tromper le poisson et pouvoir le ferrer par la suite.

Pour monter un hameçon à palette sur le bas d’une ligne de pêche, retrouvez ci-dessous les 3 étapes essentielles :

  1. Commencez par laisser une boucle de fil avant la courbure (ou couronne) de l’hameçon,
  2. Réalisez, ensuite, plusieurs tours de fil autour de la hampe (ou tige) de l’hameçon,
  3. Passez le bout du bas de ligne dans le nœud et serrez l’ensemble par la suite.

Pour monter un hameçon à œillet, un nœud simple suffira pour attacher l’hameçon au bas de ligne.

D’autre part, l’hameçon à œillet constitue également l’accessoire de base pour la pêche à la mouche. À l’aide de matériaux comme des plumes, poils, mousses, dubbing et autres fibres synthétiques, vous pourrez réaliser le corps de la mouche sur la hampe de l’hameçon (tige droite plus ou moins longue selon le type d’hameçons choisi).

Il n’est pas indispensable de monter et d’assembler votre matériel de pêche sur place. Vous pouvez tout à fait effectuer cette préparation à l’avance, chez vous à tête reposée et dans le calme. Pour cela, vous aurez besoin de plioirs ainsi que de fixe-lignes élastiques afin d’enrouler correctement les lignes de pêches soigneusement préparées.

Tout le matériel nécessaire pour monter et assembler son équipement de pêche est à retrouver sur notre boutique en ligne ainsi que dans tous les magasins Pacific Pêche partout en France : cannes à pêche, moulinets, fils de pêche, leurres, appâts, hameçons, plombs, flotteurs, bas de ligne. Parmi ces milliers d’articles, vous trouverez également des lignes de pêches prêtes à l’emploi. Découvrez, dès à présent, ce vaste choix d’accessoires de pêche vous permettant de réussir vos parties de Merà la Carpeau Coup ou encore à la Mouche !

Découvrir notre sélection des meilleurs produits pour la pêche